Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue ! Merci De Votre Visite !

  • : espace-relaxation-wakanda
  • : Pour le bien-être, la santé, la vitalité et l'écologie... De la relaxation à la méditation, du corps à l'esprit... Entrer en harmonie avec soi et son environnement, s'établir dans la paix et la joie intérieures, cultiver et manger bio...
  • Contact

Blog écolo et source d'eau pour un enfant

bonial – promos et catalogues – moins de co2 Je participe et fais planter un arbre pour mon blog !

 

Je participe : eau saine pour un enfant pendant un an.

NM Médical, distribution de matériel médical

Recherche

Images

Si, malgré ma vigilance, une image de ce blog n'était pas libre de droit, je m'engage à la retirer dès que j'en recevrai la demande, avec mes excuses et mes remerciements pour en avoir disposé jusque là.

Archives

TRADUCTION/TRANSLATION

ESPACE RELAXATION WAKANDA

  Dans les Alpes de Haute Provence, entre Manosque et Sisteron

Cours relaxation

libérer les tensions musculaires et psychiques, stimuler l'énergie vitale

Préparation aux examens

gérer le stress, renforcer attention, concentration, mémorisation, confiance en soi...

Aide aux enseignants

techniques spécifiques pour l'enseignant confronté à la complexité de son métier et aux tensions omniprésentes dans les établissements scolaires.

Aide aux enfants et adolescents en difficultés scolaires développer attention et concentration par l'accès à un état psychomoteur apaisé et réceptif.

 

  • Stage 1

Tout pour le bien-être, la santé, la vitalité

Apprentissage et intégration de techniques de relaxation (allongé, assis, debout, en mouvement)

Echanges pour clarification, décodage et appropriation effective

Techniques étirement, assouplissement,

Auto-massages 

Regard sur alimentation et sommeil,

interactions avec l'environnement

  • Stage 2 

De la relaxation à la méditation,

du corps à l'esprit...

Trouver en Soi un espace de plénitude, de paix, de joie indépendamment du vécu

Passer de la réparation des blessures, traumatismes, mémoires de tristesse, de peur à

la guérison en ré-alignant toutes les composantes de soi-même dans l'être intérieur.

 

 
 

 

La Relaxation

 

Conditions préalables

  • Une pièce calme, dans la demi obscurité, une température moyenne 

  • Des vêtements lâches, ni trop chauds ni trop légers 

  • Soit en position assise (fauteuil confortable, nuque bien calée et bras reposant sur les accoudoirs)

  • Soit en position allongée, la tête un peu soutenue et une légère couverture sur le corps.

Le patient a les paupières fermées, il est immobile et se concentre sur ses sensations.

Contre-indications

  • Sujet réfractaire au relâchement par une volonté toujours tendue 

  • Sujet trop inconscient et ne pouvant participer à l’écoute de ses sensations et pensées 

  • Pathologies sévères (schizophrénie, troubles cardiaques graves, psychose paranoïaque)

Pages vues...

  050 000

 

 

NM Médical, distribution de matériel médical

Visiteurs...

10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 16:34

meditstatue

http://eveilspirituel.com/eveilSpirituel.asp

 

Si l'art de méditer est un cheminement que, même les plus grands sages apprennent tout au long de leur vie, s'y initier au quotidien transforme déjà notre regard sur nous-mêmes et sur le monde. Des études démontrent que vingt minutes de méditation par jour pratiqué pendant six à huit semaines diminue l'anxiété et la vulnérabilité à la douleur, la tendance à la colère et à la dépression, renforce le système immunitaire et aide à maîtriser son attention.
Qu'est-ce que méditer ?
Méditer c'est observer ce qui se présente à la conscience, sans imposer quoi que ce soit. C'est prendre une position de témoin, c'est-à-dire être simplement présent à ce qui se passe sans émettre aucune intention. Le témoin ne prétend pas être un agent de transformation, il n'a pas de « prétention ». Il est simplement là et il observe ce qui se passe. Il voit, accueille et ressent.           
Une des caractéristiques de la méditation est qu'elle implique de maintenir une distance avec les objets mentaux ou émotionnels qui se présentent à la conscience. Il s'agit d'être simplement conscient des pensées ou émotions qui se présentent sans s'y attacher et sans les combattre. Il s'agit d'être en empathie plutôt qu'en sympathie.    
Durant la méditation on se rend parfois compte d'avoir été emporté par une pensée. Quand nous pensons, nous ne sommes plus conscient de penser, car nous sommes complètement enfermé dans la pensée. Puis arrive un moment où nous sortons de la pensée. Il est à ce moment-là possible de réagir au fait que nous étions plongé dans une pensée à partir de deux espaces intérieurs, soit à partir d'une identité moralisatrice et menaçante, soit à partir d'une présence bienveillante et tolérante. Se dire « ah bon ! » à la place de « je ne suis pas bon » crée un impact différent sur soi et sur la suite de la méditation.
Méditer permet de transformer une identité contrôlante  en une présence aimante et tolérante.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 15:53

meditlotus

 

http://www.meditationfrance.com/meditation/explication.htm

 

Il existe de nombreuses idées différentes, voire contradictoires à propos de ce qu´est la méditation mais l'approche fondamentale est la nécessité, pour le méditant, de comprendre la nature de son mental plutôt que de batailler avec lui.

Il existe de nombreuses techniques de méditation qui aident le débutant à découvrir et à rentrer en contact avec son intériorité : par exemple, la méditation Vipassana, le Zazen, les méditations actives d'Osho, les méditations tantriques, les méditations bouddhistes, etc. etc.
Mais au sens ultime, la méditation n'est pas une technique, elle est une compréhension, une prise de conscience de ce que nous sommes réellement.

 

Cette compréhension finale est souvent encore bien lointaine pour nous et c'est pourquoi les techniques de méditations sont nécessaires, jusqu' à ce que l´état de méditation soit devenu, non pas simplement une expérience ponctuelle mais une part intrinsèque de nous même, tout comme la respiration par exemple.

C'est en nous et uniquement en nous, que nous pouvons trouver la relaxation profonde, le calme et le véritable amour.

 

La plupart du temps nous sommes emportés ou dominés par nos pensées ou nos sentiments. Il s´ensuit que nous avons tendance à croire que nous sommes ces pensées, ces émotions. La méditation est cet état d´Être, simplement être, une pure expérience sans interférence du corps ou du mental. C´est un état naturel dont nous avons oublié l'accès.

Méditer veut dire "devenir un témoin", pour simplement observer les pensées, les émotions et les sensations physiques qui sont en nous. C'est un processus pour ne plus s'identifier avec la personnalité extérieure, avec l'ego.

 

La méditation nous aide simplement à ne plus être esclave de ce monde de pensées et d'émotions, mais d'en devenir un observateur, un témoin silencieux qui acquiert la faculté naturelle de savoir ce qui correspond vraiment à sa propre nature.

Une fois que nous sommes libérés, spacieux et silencieux, la vie devient plus harmonieuse !

Si vous vous sentez bien, ouvert aux autres, sensible, plus détendu et silencieux, c'est que vous êtes sur la bonne voie !

L'équipe de meditationfrance.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 15:40

images

http://www.meditationfrance.com/meditation/index.htm

 

Dans la vie, tout nous ramène à l'extérieur: nos sens, les autres, le travail, la relation amoureuse et rien nous ramène à l'intérieur de nous-même. Comprendre cela, c'est comprendre l'intérêt de la méditation.

C'est en nous et uniquement en nous, que nous pouvons trouver la paix, la relaxation profonde, le calme et le véritable amour.

 

Ces qualités ne peuvent pas venir de l'argent, de la reconnaissance sociale ou du partenaire amoureux.
Au fond, nous le savons tous, mais nous l'oublions si souvent !

Comprenez bien que la méditation n'a rien à voir avec la vie de moine ou ascétique qui cherche à se couper du monde comme c'est trop souvent perçu. Ce n'est pas non plus une croyance ou une religion. Vous n'avez pas besoin de changer votre vie pour vous ouvrir à la méditation. La méditation est une qualité en vous qui est simplement un détachement ou dit autrement une vigilance intérieure et une pleine conscience dans le moment présent.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 14:08

image

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9ditation

Le terme méditation (du latin meditatio) désigne une pratique mentale ou spirituelle. Elle consiste souvent, mais pas nécessairement, en une attention portée sur un certain objet de pensée (méditer un principe philosophique par exemple, dans le but d'en approfondir le sens) ou sur soi (dans le but de pratique méditative afin de réaliser son identité spirituelle). La méditation implique généralement que le pratiquant amène son attention de façon centripète sur un seul point de référence1 .

La méditation est au cœur de la pratique du Bouddhisme, de l'hindouisme, du Taoisme, du Yoga, de l'Islam, de la Chrétienté ainsi que d'autres formes plus récentes de spiritualité mais également médicale. C'est une pratique visant à produire la paix intérieure, la vacuité de l'esprit, des états de conscience modifiés ou l'apaisement progressif du mental voire une simple relaxation, obtenus en se « familiarisant » avec un objet d'observation : qu'il soit extérieur (comme un objet réel ou un symbole) ou intérieur (comme l'esprit ou un concept, voire l'absence de concept).

 

Recherches scientifiques sur les méditations d'origine orientale
La pratique de la méditation en Occident a été abordée d'un point de vue plus pratique que dans ses pays d'origine. Certains promoteurs de ces pratiques ont même choisi d'en démontrer l'intérêt dans le domaine de la santé par le biais de recherches scientifiques de qualités inégales.

Concernant la seule Méditation transcendantale, il est fait état de 341 publications évaluées par des pairs et publiées dans plus de 160 revues scientifiques telles que Science, The Lancet, Scientific American, American Journal of Physiology, Electroencephalography, Clinical Neurophysiology, Hypertension (de l’American Heart Association), American Psychologist, le Journal of Personality et Social Psychology (publications officielles de l’American Psychological Association), Intelligence, et le Journal of Conflict Resolution27.

Dans un article consacré aux effets cardiaques de la méditation28, le rédacteur explique les raisons qui guident le choix des chercheurs vers telle ou telle technique de méditation : "La Méditation transcendantale est l'une des techniques qui a été le plus étudiée, et qui a fait l’objet de recherches dans des essais contrôlés randomisés les plus rigoureuses. Nous ne savons pas si les autres techniques ne seraient pas aussi bonnes, mais nous avons choisi la Méditation transcendantale, car elle est très protocolisée et standardisée, alors que beaucoup d'autres ne le sont pas.28.

Certains psychothérapeutes et/ou scientifiques tels que Jon Kabat-Zinn s'intéressent à la méditation, dans ces applications psychothérapeutiques éventuelles comme par exemple : la MBSR (réduction du stress par la pleine conscience) ou la MBCT (thérapie cognitive par la pleine conscience). La psychothérapie cognitivo-comportementale propose ainsi aux personnes souffrant de ruminations mentales, de stress ou d'anxiété29, par exemple lors d'une dépression, une forme de méditation qui se rapproche du Zen, mais dont les éléments typiques d'une spiritualité ont été supprimés, cette technique favoriserait la diminution de ces troubles et augmenterait le « bien-être », l'humeur, la « capacité à faire face », l'implication du patient dans sa thérapie et améliorerait le sommeil. La MBCT réduirait en outre le risque de rechute dépressive30. Certaines études prouveraient également l'efficacité de la méditation en complément d'un traitement médical classique dans la guérison de maladies : diminution des douleurs chroniques31, amélioration des défense immunitaires et des effets du traitement thérapeutique classique dans les cas de cancer32, de troubles gastriques et intestinaux ou même de fibromyalgie33 et de sida34.

Dans le cadre des recherches scientifiques ou philosophiques sur la nature de la conscience, certains auteurs défendent l'importance de la méditation comme pratique introspective, à travers laquelle le chercheur peut observer son propre flux de pensées et acquérir un savoir autrement inaccessible. Susan Blackmore défend par exemple, sur base de sa propre pratique du zen et de ses recherches scientifiques, que la conscience est une illusion.

Du 8 au 10 novembre 2005, des scientifiques de renommée internationale rencontraient le dalaï-lama et d’autres personnalités du monde spirituel pour discuter des bases scientifiques et des applications cliniques de la méditation. Organisées par le Mind and Life Institute, ces trois journées se déroulaient à Washington, aux États-Unis, avant l’ouverture du Congrès annuel de la Society for Neuroscience où le dalaï-lama était invité à prendre la parole35.

Certaines études médicales ont été faites afin de déterminer si certaines pratiques méditatives pouvaient être associées à la psychothérapie. Dans la plupart des cas, les conclusions étaient positives, sous condition d'un encadrement strict et que les objectifs de la thérapie soient en accord avec les effets de la méditation proposée36

http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9ditation

Partager cet article
Repost0