Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue ! Merci De Votre Visite !

  • : espace-relaxation-wakanda
  • : Pour le bien-être, la santé, la vitalité et l'écologie... De la relaxation à la méditation, du corps à l'esprit... Entrer en harmonie avec soi et son environnement, s'établir dans la paix et la joie intérieures, cultiver et manger bio...
  • Contact

Blog écolo et source d'eau pour un enfant

bonial – promos et catalogues – moins de co2 Je participe et fais planter un arbre pour mon blog !

 

Je participe : eau saine pour un enfant pendant un an.

NM Médical, distribution de matériel médical

Recherche

Images

Si, malgré ma vigilance, une image de ce blog n'était pas libre de droit, je m'engage à la retirer dès que j'en recevrai la demande, avec mes excuses et mes remerciements pour en avoir disposé jusque là.

Archives

TRADUCTION/TRANSLATION

ESPACE RELAXATION WAKANDA

  Dans les Alpes de Haute Provence, entre Manosque et Sisteron

Cours relaxation

libérer les tensions musculaires et psychiques, stimuler l'énergie vitale

Préparation aux examens

gérer le stress, renforcer attention, concentration, mémorisation, confiance en soi...

Aide aux enseignants

techniques spécifiques pour l'enseignant confronté à la complexité de son métier et aux tensions omniprésentes dans les établissements scolaires.

Aide aux enfants et adolescents en difficultés scolaires développer attention et concentration par l'accès à un état psychomoteur apaisé et réceptif.

 

  • Stage 1

Tout pour le bien-être, la santé, la vitalité

Apprentissage et intégration de techniques de relaxation (allongé, assis, debout, en mouvement)

Echanges pour clarification, décodage et appropriation effective

Techniques étirement, assouplissement,

Auto-massages 

Regard sur alimentation et sommeil,

interactions avec l'environnement

  • Stage 2 

De la relaxation à la méditation,

du corps à l'esprit...

Trouver en Soi un espace de plénitude, de paix, de joie indépendamment du vécu

Passer de la réparation des blessures, traumatismes, mémoires de tristesse, de peur à

la guérison en ré-alignant toutes les composantes de soi-même dans l'être intérieur.

 

 
 

 

La Relaxation

 

Conditions préalables

  • Une pièce calme, dans la demi obscurité, une température moyenne 

  • Des vêtements lâches, ni trop chauds ni trop légers 

  • Soit en position assise (fauteuil confortable, nuque bien calée et bras reposant sur les accoudoirs)

  • Soit en position allongée, la tête un peu soutenue et une légère couverture sur le corps.

Le patient a les paupières fermées, il est immobile et se concentre sur ses sensations.

Contre-indications

  • Sujet réfractaire au relâchement par une volonté toujours tendue 

  • Sujet trop inconscient et ne pouvant participer à l’écoute de ses sensations et pensées 

  • Pathologies sévères (schizophrénie, troubles cardiaques graves, psychose paranoïaque)

Pages vues...

  050 000

 

 

NM Médical, distribution de matériel médical

Visiteurs...

9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 00:50
Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 00:09

 

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 14:00

 

Partager cet article
Repost0
3 août 2013 6 03 /08 /août /2013 23:31

 

 

Si vous passez à Arles, vous pourrez faire une halte à l'auberge d'Armand Arnal !

Bonne dégustation !

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 14:17

 

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 14:50

 

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 14:16

 

Partager cet article
Repost0
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 15:18

 

 

Grand merci à Christian Tikhomiroff pour cette leçon d'une telle clarté qu'elle est accessible à toutes et tous !

Bonne pratique !

Partager cet article
Repost0
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 14:08

image

 

 

Les Observations données dans ce document, le sont à titre informatif uniquement. Comme toujours avec les fabrications maisons vous n'êtes jamais dispensés de bon sens. Aucun des propos tenus ne pourront remplacer l'avis d'un médecin. En cas de problème de santé, c'est un professionnel de santé qu'il faut consulter !


Avant de boire du Kombucha il faut TOUJOURS vous fier à votre jugement et ne jamais consommer une boisson qui semblerait douteuse. Si vous n'êtes pas prêt à vous investir à 100% dans la fabrication d'une boisson 100% artisanale, avec les risques que cela comporte (comme pour toutes les boissons faites maisons ...), il vaut mieux pour vous acheter du prêt à
consommer dans la boutique bio de votre quartier.


5 Raisons qui font que e ne me passerai plus de mon Kombucha


Bonjour à tous,
et merci de vous être abonné au blog http://je-mange-vivant.com ou au site
http://kombucha-shop.fr


Pour la petite histoire, je suis le propriétaire de la première boutique en ligne française de Kombucha et l'idée de monter un blog m'est venue pour faire partager mon point de vue sur l'alimentation vivante de manière plus large et approfondir certains concepts sur les cultures de Kombucha et de Kéfir. Ce livre Bonus « 5 raisons pour lesquelles je ne me passerai plus de Kombucha » n'est pas un pavé théorique, c'est un petit récapitulatif pratique de l'utilité au
quotidien de mon Kombucha.


Un des aspects qui me plaît le plus avec l'utilisation de ce « champignon » c'est qu'il est réellement multi-usage : il nourrit mais purifie aussi. Les variations des temps de fermentation lui confère des propriétés changeantes... c'est presque magique !
Bonne lecture et à bientôt sur le Blog.
N'hésitez pas à poser vos questions sur la page dédiée à ce livret bonus ici :
http://je-mange-vivant.com/5-raisons-pour-lesquelles-je-ne-me-passerai-plus-de-kombucha-lelivre-bonus/
5 Raisons pour lesquelles je ne me passerai plus de Kombucha – http://je-mange-vivant.com 1


Dans mon jardin...


Un désherbant 100% naturel
C'est une utilisation peu connue du Kombucha.
Depuis que je connais cette application je n'achète plus de désherbant en commerce.

Il suffit d'arroser vos indésirables avec une culture de Kombucha agée d'au moins 3 mois ou plus.


Mais aussi... un tonifiant pour vos fleurs en vase
Découper des fines lamelles de Kombucha puis les enrouler autour des tiges de vos fleurs. Ces dernières tiendront plus longtemps et seront en meilleur état.


1€/semaine pour une digestion de bébé...
1€ c'est à peu près ce qu'il m'en coûte pour produire une quantité suffisante de Kombucha par semaine : du thé, du sucre et un « brin d'attention » suffiront. Si il est un des aspects qui pour moi est indiscutable au sujet du kombucha c'est son efficacité sur les troubles intestinaux, c'est d'ailleurs une des seules vertus qui lui est attribuée par tous, y compris les organismes scientifiques.

A condition que la culture soit une réussite, le Kombucha conférera à votre boisson fermentée une forte teneur en pro-biotiques.


Avant de connaître le Kombucha, j'ai essayé une quantité non négligeable de pro-biotiques et nombreux sont ceux qui étaient chers et inefficaces.


5 Raisons pour lesquelles je ne me passerai plus de Kombucha – http://je-mange-vivant.com 2

 

Avec le Kombucha, en 24H à peine, je ressentais déjà des effets positifs.
Il a agi comme un vrai régulateur, mon état restait stable.
Certains pro-biotiques fonctionnent puis s'épuisent en efficacité... (une sorte d’accoutumance je suppose).
Ça n'a jamais été le cas avec le Kombucha. D'ailleurs pour ceux qui ne supportent pas la kombucha le matin a jeun (C'est le timing conseillé par les naturopathes) à cause de l'acidité, ne vous obstinez pas, buvez en quand ça vous chante !
A vouloir trop bien faire et à ne pas prendre de plaisir à la dégustation vous allez vous dégoûter et c'est dommage.


Dans ma salle de bain...
Un soin pour la peau
Le Kombucha est aussi un produit cosmétique ! En application sur une peau saine ou irritée, il purifie et nourrit à la fois, c'est un must ! Utiliser un gant de toilette et imbibez le de liquide de Kombucha puis frottez délicatement. Il faudra vous assurer d'utiliser de la Kombucha qui a fermentée pendant une vingtaine de jours et rincer à l'eau pour les premières applications.
En application sur la peau du visage tous les soirs la kombucha améliore aussi l’acné et aide à améliorer l'élasticité de la peau. D'ailleurs, ça ne se sait pas trop, mais certains produits cosmétiques hauts de gammes utilisent du kombucha dans leurs processus de fabrication.

 

Le Zen par les pieds
Une application que je trouve assez relaxante. Utiliser la Kombucha pour faire un bain de pied. Utilisez une culture ancienne afin qu'il n'y ait quasiment plus de sucre dans votre préparation. Faites chauffer une marmite de Kombucha à bonne température pour votre confort puis plongez y vos pieds.
5 Raisons pour lesquelles je ne me passerai plus de Kombucha – http://je-mange-vivant.com 3

 

Un moment de plaisir...
Comme beaucoup d'entre vous j'en suis venu au Kombucha au départ pour ses vertus, et il fallait d'ailleurs un bon argument pour m'inciter à utiliser ce ferment qui, il faut l'avouer, n'est pas du plus esthétique ni des plus appétissant quand on n'est pas convaincu, ni habitué.
J'espère que comme moi, au bout de quelques semaines de consommation vous prendrez de la hauteur pour apprécier le breuvage dans son ensemble.
Je connais des gens qui boivent de la kombucha sur de longues périodes avec l'idée de se faire du bien mais qui tirent la grimace au moment de la déglutition...
Il faut rapidement se décrocher de l'aspect pro-biotique / médicinale : le
Kombucha doit s'intégrer dans un mode de vie global sain, il doit s'incruster dans votre alimentation comme une boisson du quotidien.
Quand je bois du Kombucha je ne me dis pas sans cesse que je vais réguler ci, réguler ça : je me désaltère avec une boisson que j'aime (je trouverai d'ailleurs ça angoissant d'avoir le sentiment de boire du médoc liquide toute la journée...).
Le Kombucha, c'est Bon et c'est inimitable, il faut l'apprécier dans sa globalité !

 

Mon chien et le Kombucha
Pour le ventre...
Il faillait juste y penser mais oui votre chien peut lui aussi boire du Kombucha et cela peut même lui faire du bien. Pour lui faire partager cette boisson bénéfique, il suffira d'ajouter un peu de votre breuvage dans sa gamelle d'eau, allez y graduellement pour habituer 
toutou qui risque d'être un peu surpris au début. Vous pouvez aussi tout simplement ajouter un peu de kombucha dans sa nourriture habituelle
Pour le poil...
Il y a d'autres applications pour nos animaux, notamment pour le bain trimestriel, à l'heure du rinçage utiliser de la Kombucha !
Pour le plaisir...
Une petite recette simple pour votre compagnon à quatre pattes :
Ingrédients :
• 2 coupes de farine de blé entier
• une demi coupe de farine de maïs
• 2 cuillères à café d'huile végétale
• 1 cuillère à café de sel
• 1 oeuf
• ¾ d'une coupe de thé de Kombucha
• On peut ajouter quelques vitamines pour Booster un peu la croquette!
Protocole :
Mélanger le tout et donner la forme souhaitée à vos friandise canines.
N'hésitez pas à utiliser la pointe d'une fourchette pour faire quelques trous d'air.
Placer au four pendant une demi-heure à 350°
Laisser refroidir.
C'est prêt !
Beaucoup de personnes ont apporté un témoignage à la suite de
l’utilisation de Kombucha avec leurs animaux et ont rapportés les propos suivants : une peau plus saine, un poil plus brillant et une énergie retrouvée.
5 Raisons pour lesquelles je ne me passerai plus de Kombucha – http://je-mange-vivant.com 5
Bonus - Extrait du Blog

 

Quelle eau utiliser pour la culture de Kombucha ?
Ca coule de source (notez le jeu de mot…), mais utiliser l’eau du robinet, en l’état, n’est pas le meilleur des choix. Si possible utilisez un filtre à eau qui permettra d’éliminer : le chlore, les métaux lourds et toutes les autres cochonneries qui sont nuisibles à votre santé et à celle de votre champignon.
Utiliser de l’eau distillée ou de l’eau à osmose inverse est aussi envisageable.
Ne surtout pas utiliser d’ionisateur d’eau.


Quel sucre utiliser pour le Kombucha ?
Le sucre (surtout le blanc…) ça ne plaît pas à tout le monde… et pourtant il est le nutritif idéal du
Kombucha.
Bonne nouvelle : Pendant la phase de fermentation le champignon fera baisser le taux de sucre
en le transormant en acides, vitamines, enzymes, minéraux et CO2. Concernant les quantités il ne faut jamais sous-nourrir son Kombucha votre boisson de Kombucha pourrait très bien devenir impropre à la consommation : on ne plaisante pas avec le Kombucha, il peut devenir capricieux si on ne lui assure pas sa base essentielle!
Je l’ai déjà dit mais pour ceux qui sont phobiques du sucre, plus vous laissez votre Kombucha en culture moins votre boisson sera sucrée.
Si vous souhaitez gérer finement votre taux de sucre dans la boisson vous pouvez utiliser un hydromètre (on en trouve couramment dans les boutiques spécialiste en brasserie ou vinification)
Le sucre blanc : enfin une bonne raison d’en acheter…
He oui, le sucre blanc raffiné que vous trouverez dans n’importe quel hypermarché
classique est le type de sucre qui nourrit le mieux le Kombucha. Ce sucre est facilement
« digéré » par le Kombucha.
Le Sucre de canne blanc cristallisé
C’est l’équivalant Bio du sucre blanc ordinaire, il est un peu moins digeste pour le Kombucha mais vous éviterez le sucre blanc qui contient des pesticides et fabriqué à partir de cultures OGM… C’est peut être un bon compromis entre santé du Kombucha et santé / Ethique personnelle.
Sucre brun, sucre complet et mélasses
Les sucres contenant de la mélasse peuvent être utilisés pour la culture de kombucha mais ce n’est pas la voie royale…
Votre culture risque de ne pas être en mode fermentation efficace et le PH peut se révéler plus difficile à gérer. En règle générale les bébés Kombucha issus de ces cultures sont un peu fatigués de naissance et des sédiments bruns risquent  de se trouver en quantité dans votre culture… c’est symptomatique de ce type de sucre.
En donnant du sucre contenant de la mélasse à votre Kombucha vous risquez aussi beaucoup niveau goût. Il reste important de se faire plaisir, avant d’être un « ali-cament » c’est une boisson délicieuse qu’il faut continuer à aimer pour ses qualités gustatives! Si vous êtes déterminé à utiliser du sucre avec de la mélasse il est conseillé de faire bouillir son thé sucré pendant au moins 10 minutes avant de placer son champignon en culture. L’ébullition est censée briser le sucre qui permettra au kombucha de mieux assimiler le sucre pendant la phase de fermentation.
Le cas du miel
Il peut être utilisé, uniquement s'il est pasteurisé. Il ne faut jamais utiliser de miel brut,
vous n’êtes pas sans en connaître les vertus anti-biotiques : c’est plutôt mal venu pour
une culture de levures et bactéries, bénéfiques soient elles.
L’agave
Il peut être utilisé mais donne un mauvais goût à votre Kombucha et peut poser problèmes sur une répétition de ce type de cultures.
Sirop d’érable, noix de coco, sirop de riz
A utiliser avec précaution et jamais sur votre seul et unique Kombucha. Je le dis souvent mais avant de s’amuser à faire des tests avec les Kombucha il est plutôt judicieux de s’en garder quelques souches de côté pour combler une perte inattendue.
Ne jamais utiliser
Le sirop de maïs, le lactose, l’aspartame, le xilithol ou encore la stevia sauf si vous voulez
euthanasier votre kombucha.
Du bon sens
Toujours surveiller de près ses cultures à l’aide d’un Ph-mètre ou de bandelettes adaptées
à la culture des Kombucha. Ne jamais boire un Kombucha issu d’un champignon qui tire
une mauvaise mine, porter attention aux moisissures et à la couleur.
Ne jamais boire ce qui est mauvais en goût, votre instinct est parfois une bonne source
d’inspiration à (surtout) écouter pour éviter l’empoisement idiot. La boisson de Kombucha
doit toujours être bonne en goût!
Si possible, ne ré-utilisez pas des Kombucha qui ont servi pour vos « essais recettes »,
surtout si vous vous éloignez des fondamentaux : sucre blanc + thé noir + vinaigre de cidre.


5 Raisons pour lesquelles je ne me passerai plus de Kombucha – http://je-mange-vivant.com 7

 

Comment Booster son Kéfir


La richesse en minéraux de votre culture de kéfir est essentielle à la bonne prolifération des grains de kéfir, après tout un kéfir qui se reproduit bien est avant tout un kéfir qui se nourrit bien.
L’eau, rangez votre arsenal de purification…
Vous utilisez une eau soigneusement filtrée par vos soins, sur le principe c’est super, mais pour le kéfir ça l’est beaucoup moins!
L’eau filtrée est souvent très pauvre en minéraux et si vous tenez à votre kéfir vous utiliserez plutôt une eau minérale.
Certains diront que l’eau en bouteille n’est pas donnée, et c’est pas faux …
La bonne nouvelle c’est qu’il existe plusieurs méthodes simples pour enrichir une eau pauvre en minéraux (Voir Booster son kéfir en fin d’article).
En fonction de votre région et de la qualité de votre eau, vous pouvez utiliser sans problème l’eau de votre robinet. Si celle ci a un goût de chlore, faites la bouillir, à priori ça ira déjà bien mieux.
Le sucre
Quel sucre choisir… celui ci doit être choisi avec le plus grand soin et si possible viser une haute teneur en minéraux.
Du plus riche au moins riche en minéraux :
•Le sucre complet
•Le sucre roux véritable
•La mélasse (résidu du raffinage de sucre)
•Sucre blond
•Sucre blanc
Pourquoi utiliser du sucre blanc si ce dernier est quasi dépourvu de minéraux ?!?
C’est tout simplement une question de goût. Le sucre complet donne une saveur plus forte à la boisson de kéfir. Personnellement je préfère le goût léger du kéfir fabriqué avec du sucre blanc. A vous de tester et d’ajuster la richesse du milieu de la culture avec une eau de qualité ou
enrichie (voir « Booster sa culture en dessous »).
Bilan : Le sucre OU l’eau peuvent être quasi dépourvus en minéraux, MAIS PAS LES DEUX à la fois!
Attention : Ne jamais utiliser de miel pour sucrer votre culture. Ce dernier a des propriétés antibiotiques, ce qui vous en conviendrez, n’est pas l’idéal quand on travaille sur la base d’une fermentation…
5 Raisons pour lesquelles je ne me passerai plus de Kombucha – http://je-mange-vivant.com 8

 

Booster son kéfir en le « sur-vitaminant »!
Si nécessaire vous pouvez enrichir en minéraux votre culture de kéfir avec l’une de ces solutions :
•Ajouter une pincée de sel
•Ajouter quelques gouttes d’un cocktail de minéraux (formule concentrée)
•Une petit bout de coquille d’oeuf (attention si vous y êtes allergique)
•Mixer sucre blanc et Mélasse, ou autre mixage entres sucres


Les mots de la fin…
Si vous avez commandé du kéfir sur kombucha-shop.fr, vous aurez toujours des grains frais et encore en activité la veille du jour de l’expédition de votre commande : la reproduction de vos grains se fera dès votre 1ère mise culture (sauf non respect des bonnes règles …).
Si jamais vous vous êtes procuré des grains de kéfir déshydratés ou congelés, il faudra vous donner un peu plus de temps avant de constater la multiplication des grains (la reprise d’une culture après hibernation fera l’objet d’un article futur). Ne vous découragez pas si à votre 1ere mise en culture vos grains de kéfir ne se reproduisent pas et continuez à le nourrir toutes les 24H-48H. Placer toujours votre culture dans un endroit chaud et à l’abri de la lumière directe.


Astuces kéfir paresseux
Astuce d’une cliente : je n’ai pas l’explication scientifique mais une personne m’a indiqué une reproduction accélérée depuis qu’elle ne dissout plus son sucre avant de plonger les grains de kéfir en culture. Elle place les carrés de sucre directement au fond de son bocal et les grains de kéfir par dessus.
Une autre astuce qui fonctionne plus souvent qu’on ne le croit c’est de changer l’environnement de vie de sa culture de kéfir, mais pareil l’explication scientifique vire parfois au mystique.


Restez zen avec votre cuillère
Pas de paranoïa vos grains ne mourront pas si vous vous servez ponctuellement d’une cuillère en inox pour les manipuler, c’est presque un critère anecdotique auquel les internautes donnent souvent trop d’importance…
5 Raisons pour lesquelles je ne me passerai plus de Kombucha – http://je-mange-vivant.com 9


C'est la fin de ce petit livret bonus. Je tenais aussi à tous vous remercier
pour vos messages d'encouragements que ça soit sur le site
http://kombucha-shop.fr ou sur http://je-mange-vivant.com


N'oubliez pas de réagir à ce livret ici :
http://je-mange-vivant.com/5-raisons-pour-lesquelles-je-ne-me-passeraiplus-
de-kombucha-le-livre-bonus/


A très bientôt et bonnes cultures !


Crédits photos Flickfr.
Ce livret est gratuit, vous pouvez le partager ou le mettre à disposition sur votre site internet. Par contre, vous n'avez pas
le droit de le copier en partie ou de le modifier sans l'accord de l'auteur.
5 Raisons pour lesquelles je ne me passerai plus de Kombucha – http://je-mange-vivant.com 10


Partager cet article
Repost0
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 15:17

Cuisine 006

 

http://www.santenatureinnovation.fr/quelles-solutions/nutrition/gouter-quel-bonheur?utm_source=Newsletter-gratuite&utm_medium=emailing&utm_campaign=201301L-gouter

 

Goûter : quel bonheur !

Quand je pense à mon enfance, le moment qui me revient en mémoire avec le plus d’émotion est celui du goûter.

Nous goûtions sur la table de la cuisine, tandis que notre mère préparait le dîner. Enfin, la pénible journée d’école était terminée, et rien ne pressait de quitter la table. En rentrant du lycée, puis de la faculté, je continuais à prendre mon goûter, sans prendre garde à l’heure du dîner qui approchait de plus en plus…

Ce n’est qu’en commençant à travailler, quand je ne rentrais plus qu’à 8 heures du soir, que j’ai arrêté de goûter.

Ce fut une erreur.

Ce qui arrive quand on ne goûte pas

Lorsque vous travaillez intensément, avec votre corps ou avec votre tête, vous avez besoin d’un apport d’énergie en fin d’après-midi.

Certes, vous pouvez toujours essayer de faire le grand écart entre un déjeuner qui se termine à 13h30 et un dîner qui commence vers 20 heures.

Mais avec le temps, vous vous apercevrez que :

  • vous aurez tendance à manger de plus en plus au déjeuner, en prévision de la longue période de jeûne qui s’annonce ; le résultat est que la première partie de l’après-midi sera passée à somnoler, et que vous risquez de prendre des kilos ;
  • vous arriverez mourant de faim au dîner, ce qui a pour conséquence de vous faire manger beaucoup plus, ce qui est malsain juste avant de se coucher ; et, pour peu qu’un accident de parcours retarde encore l’heure de passer à table, vous risquez fort de vous jeter sur des biscuits d’apéritifs ou autre grignotage, dont vous aurez le plus grand mal à vous empêcher d’en manger plus que de raison.

De plus, si c’est vous qui préparez le repas du soir, la vue et l’odeur de la nourriture vous imposeront un véritable supplice. Résister à l’envie de goûter et re-goûter les plats sera presque impossible. Mais la pire tentation – et je crois bien que celle-ci est totalement irrésistible – concerne les parents qui font manger leurs enfants avant le retour de leur conjoint. Il faut un tempérament de moine pour résister à se « faire une petite assiette », puis une deuxième, puis un rapide dessert… avant de s’apprêter à passer à table une seconde fois, pour le « vrai » dîner.

Cette manière de procéder n’est évidemment pas souhaitable.

Résoudre tous les problèmes grâce à un bon goûter

La solution, vous l’avez devinée : prévoir de prendre tous les jours entre 16 et 17 heures, un bon goûter.

Manger léger le midi vous paraîtra bien moins affolant. Et vous arriverez au repas du soir le cœur (et l’estomac) en paix. Il vous sera beaucoup plus facile de faire le dîner léger qui est le meilleur pour notre santé et notre sommeil.

Pas question cependant de bâcler votre goûter avec un biscuit, une viennoiserie, ou une boisson sucrée industrielle quelconque. J’ai bien écrit qu’il fallait prendre un « bon » goûter, ce qui suppose un minimum de réflexion, et de préparation.

Menus possibles

Voici quelques exemples de menus de goûter possible, au choix :

  • Un ou deux fruits crus de saison ;
  • Un fruit cru et des fruits secs ou oléagineux (de préférence pruneaux, noix, amandes, noix du brésil) ;
  • Une tartine ou deux de pain bio complet ou demi-complet avec du beurre et une barre de chocolat noir ;
  • Une tartine avec 1 cuillère à café de purée d’oléagineux (amandes, noisettes, sésame, cacahuètes…) et 1 cuillère à café de miel.
    Cependant, au risque de bousculer les traditions culinaires, je n’hésite pas, quand l’envie me prend au goûter (et qu’il y en a dans mon frigo) à manger :
  • un demi-avocat avec de l’huile d’olive et du sel ;

  • une betterave rouge (cuite à la maison) avec de l’huile de colza, du vinaigre de cidre, du sel, du poivre et une gousse d’ail ;

  • un poireau vinaigrette ;

  • une carotte crue ;

  • un œuf dur avec de la mayonnaise

  • ou même un morceau de poulet rôti froid.

A côté de ça, deux tasses de thé vert à la menthe sans sucre, que je prends soin de laisser infuser au moins 10 minutes pour bénéficier de l’effet anticancer des EGCG (épigallocatéchine gallate).

J’essaye de prendre mon goûter assis, si possible en agréable compagnie, comme par exemple avec mes enfants qui sont souvent, à ce moment, bien disposés pour parler de ce qui les préoccupe.

Conseils supplémentaires

Voici maintenant quelques conseils supplémentaires au sujet du goûter, inspirés de la spécialiste de la nutrition des enfants Julie Balcazar, naturopathe. (1)

  • Le goûter est d’autant plus nécessaire si vous faites une activité sportive dans la soirée. Il en va bien sûr de même pour les enfants qui font du sport en sortant de l’école.
  • Si vos enfants ont de l’appétit au goûter, laissez-les manger à leur faim y compris s’ils ont envie de protéines. Vous les supprimerez ou les diminuerez de leur portion du dîner qui sera alors plus léger.
  • Pour les parents au foyer qui en ont la possibilité, le goûter est souvent le repas qu’il est le plus facile de préparer avec ses enfants. C’est le moment de leur apprendre les rudiments de la cuisine, et de la bonne nutrition. Mais alors voici quelques règles à suivre pour éviter les crises lorsque vous initiez vos enfants à la cuisine :

Règle n°1 : doubler le temps de la recette par 2 !

Règle n°2 : on se lave les mains quand on cuisine et pour les filles on s’attache les cheveux. On enfile un tablier et on protège la table au besoin avec une toile cirée facile à nettoyer. Attention à la tenue (sous le tablier), éviter donc les beaux habits et les chaussures neuves.

Règle n°3 : privilégier les ustensiles en plastiques et en bois, l’inox pour les bols et les saladiers.

Règle n°4 : ne pas mettre les doigts dans les préparations pour goûter mais plutôt une cuillère surtout quand on a envie de goûter plusieurs fois ;

Règle n°5 : nettoyer et ranger au fur et à mesure le matériel de cuisine.

Règle n°6 : choisir des recettes faciles donc pour une première fois éviter le mille-feuille !

Idée de recette pour le goûter

Petits gâteaux secs aux flocons de céréales

Temps de préparation + temps de pause + cuisson : 1h30

Ingrédients :

-         125 g de flocons de céréales (mélange de riz, sarrasin, quinoa, millet ou d’une seule céréale)

-         60 g de maïzena ou de crème de riz ou d’arrow roat

-         100 g de beurre ou de margarine végétale non hydrogénée

-         50 g de sucre complet

-         un peu d’eau

Au choix :

-         100 g d’amandes effilées et 50 g de sucre complet

-         100 g de marmelade d’orange

-         50 g de noisettes effilées et 50 g de pépites de chocolat

-         50 g d’amandes effilées et 50 g de raisins secs

-         1 banane écrasée, 50 g de noix hachées et 50 g de dattes hachées

-         75 g de noix de coco et le zeste d’1 citron

Préparation :

Mêler tous les ingrédients ensemble, à la main ou au mixeur. Ajouter un peu d’eau pour bien amalgamer le tout ; laisser reposer 1 h. Sur la plaque à pâtisserie huilée, déposer des petites boules de pâte, faire cuire à four moyen 15 à 20 minutes en surveillant. Laisser refroidir avant de ranger dans des boîtes en fer.


A votre santé !

Jean-Marc Dupuis


(1) voir son blog http://gaiana.over-blog.com/article-le-gouter-la-cle-de-voute-de-la-journee-110346988.html


Partager cet article
Repost0